Le coût global de l’obésité a atteint 2 billions (millions de milliards) dans le monde. Un chiffre qui devrait exploser d’ici 2030 puisque les experts annoncent qu’alors la moitié de la population sera obèse.

Selon un nouveau rapport de l’Institut Mc Kinsey (un institut de recherches qui étudie la croissance des états et de l’économie), si les tendances actuelles se poursuivent et si les Etats ne suivent pas les recommandations de l’OMS en matière de nutrition, la moitié de la population mondiale sera cliniquement en surpoids ou obèse à l’horizon 2030.

Selon l’Institut, 30% des habitants de la planète sont déjà obèses et 5% d’entre eux en meurent chaque année. Selon ses dernières estimations, le coût global de l’obésité a atteint à ce jour 2 billions de dollars (soit 2000 milliards de dollars), « plus que les coûts combinés de la violence armée, de la guerre et du terrorisme ou autant que le tabac ».

L’Institut insiste sur le fait que pour inverser la tendance, il ne peut y avoir de solution unique mais plutôt un cocktail de solutions. Il a répertorié 44 opérations « anti-obésité » dans le monde qui pourraient être appliquées dans d’autres pays : « cela va des repas scolaires subventionnés pour tous, à l’étiquetage nutritionnel en passant par les restrictions sur la publicité pour les aliments ou les boissons riches en calories, ou encore les campagnes de santé publique ».

Dans son rapport, l’Institut Mc Kinley insiste aussi sur l’importance de la recherche sur le rôle du microbiome instestinal dans l’obésité  ou sur les nutriments qui affectent la satiété.

topsanté

Categories: la_une, Progrès

One Response so far.

  1. Tayten dit :

    Thank you so much for this arlitce, it saved me time!

Leave a Reply