L’Assemblée provinciale du Kasaï-Occidental a démis de ses fonctions, mardi 25 novembre, le ministre provincial de la Santé, Nicolas Kanyonga. Il est accusé d’avoir détourné plus de deux cents mille dollars américains destinés aux structures médicales et avoir déclassé une vingtaine de véhicules.
Nicolas Kanyonga a été déchu à l’issue d’une plénière où il a été interpellé par motion de défiance.
29 députés provinciaux ont voté pour la motion, 15 ont été contre et 2 se sont abstenus. C’était au cours de la plénière d’interpellation du ministre Nicolas Kanyonga.
Cette plénière a eu lieu trois semaines après celle du 4 novembre qui avait avorté faute du quorum.
Pour sa part, le ministre Kanyonga s’étonne que sa défense ne soit point prise en compte.
D’après lui, c’est une cabale montée contre lui avec l’appui d’une ONG dénommée Ligue provinciale pour la bonne gouvernance (LPBG)-qui, à l’en croire, n’existe pas en province.
Notons que Nicolas Kanyonga est le troisième ministre qui quitte le gouvernement Kande.
Le premier, Clovis Issiya Issiya, avait été viré par le gouverneur. Le deuxième, Rodolphe Iyolo Pongo, avait démissionné se disant avoir été humilié par l’Assemblée provinciale.

Categories: la_une, Reportage

Leave a Reply