Appel à proposition des projets presse n°001/Activité 3.3./2015

TERMES DE REFERENCE

Intitulé : Projet d’investigation et  rapportage des cas de pratiques contraires aux politiques publiques du  secteur de la santé, de l’éducation et de la décentralisation

I. INTRODUCTION

Dans le cadre du projet « Bokonzi Ya Bana Kin » Gouvernance concertée entre les Acteurs Etatiques et les Acteurs non-Etatiques dans les Communes de Makala et Selembao, ville de Kinshasa, la Nouvelle Société Civile Congolaise entend accompagner les organes de presses dans un exercice d’investigation afin de mesurer le degré d’applicabilité des politiques publiques dans les communes de Makala et Selembao ; ville de Kinshasa.

En effet, le travail attendu des organes de presses est spécifiquement la présentation d’une proposition de projet qui renseigne sur la manière dont ils entendent mener cet exercice auprès des populations, des autorités communales et autres personnes ressources, à l’issue duquel, les meilleures propositions seront sélectionnées et appuyées pour leur matérialisation sur terrain.

II. PRESENTATION DES PARTENAIRES DE MISE EN ŒUVRE

CARE International :
O.N.G Internationale œuvrant dans plus de 70 pays à travers le monde, avec comme objectif commun la lutte contre la pauvreté au travers des projets de développement. Son action vise à travailler avec les communautés vulnérables pour faire face aux situations de crise, et renforcer leurs capacités à réaliser leurs aspirations, dans la dignité. Mue par cette mission, elle œuvre en R.D.C. depuis 2002 entre autre dans les domaines de la Santé, de l’Education, de l’environnement, de la Société Civile et Gouvernance et de l’Agriculture. CARE International en RDC implémente son programme pour la ville de Kinshasa au travers des projets Wash, Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle

NOUVELLE SOCIETE CIVILE CONGOLAISE : 
Crée le 13 février 2009 et enregistrée sous le N°196/CAB/MIN/J&DH/2011 du 26 avril 2011 du Ministère de la justice et droits humains, La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC),  est un vaste réseau qui revendique plus de 300 associations  membres apolitiques et neutres installées à travers toute la RDC avec pour mission de Plaider pour le bien-être intégral de la population  dans les différents secteurs de la vie et intérêt national en RDC, Plaider pour le développement social, la Mobilisation et la Participation citoyenne, la démocratie participative, l’Education Civique et culture électorale, la Gouvernance, la lutte contre l’impunité et la reforme de la justice en RDC.

SERACOB : 
Service de Renforcement et d’ Appuis aux Organisations de la Société Civile et aux Communautés de Base en Afrique Centrale, est une Association internationale de droit privé, sans but lucratif ayant pour mission de : «Renforcer les Organisations de la société civile et d’Appui aux Communautés de Base dans la capacité d’analyse des dynamiques sociales, économiques et culturelles, dans la capacité d’animation à l’auto-promotion des groupes de base et dans les techniques de communication sociale par :

  • Le développement et la mise à disposition d’une expertise locale au sein des OACOB ;
  • L’appui systématique aux consultants et aux leaders des organisations de la société civile ;
  • La production des outils méthodologiques ;
  • La capitalisation des expériences».

ACTEURS NON ETATIQUES :
30 Acteurs Non Etatiques sont ainsi chargés de la planification et de la facilitation des exercices communautaires d’évaluation du Système d’offre des services sociaux de base, notamment l’Education et la Santé ; d’animer les activités des groupes thématiques, lieu de développement des actions de plaidoyer ; le contrôle de la mise en œuvre des actions des plans conjoints d’amélioration des offres de services dans les différents points des communes.

Réseaux d’ANE:
Deux réseaux d’ANE ont été mis en place et renforcés pour assurer le rôle de présentation et de défendre des besoins en services sociaux non couverts des populations devant les Acteurs Etatiques lors des séances du cadre de dialogue politique ; d’assurer la tenue régulière des séances de cette interface, de s’assurer que les offres de services sont planifiées et exécutées à hauteur des ressources disponibles dans les communes ; d’engager les actions de plaidoyer sur les politiques publiques non appliquées ou défavorables aux populations.

Entités Territoriales Décentralisées (ETD) :
Les deux Communes de Selembao et de Makala sont administrées actuellement par les Bourgmestres nommés. Il est prévu qu’ils soient remplacés par des Maires élus après les élections municipales et locales. Ces acteurs sont chargés de créer, à la suite des formations reçues, un environnement de collaboration effective avec les Acteurs Non Etatiques. Ils sont appelés à jouer toutes les règles de transparence et de redevabilité en mettant les informations essentielles à la disposition des parties prenantes du cadre de dialogue politique.

III. But et Objectifs du projet

Cette investigation des pratiques contraires aux politiques publiques est coordonnée par la Nouvelle Société Civile Congolaise en partenariat avec le Bureau de CARE INTERNATIONAL à Kinshasa. Le but principal est d’apprécier la pertinence, l’efficacité, ’efficience, l’impact des politiques publiques dans la vie de la communauté en commune de Makala et Selembao. A travers cet exercice, les partenaires entendent inciter les médias à développer les compétences dans le domaine d’investigation sur les pratiques contraires aux politiques publiques du secteur de santé, de l’éducation et de la décentralisation. L’investigation se focalisera sur les aspects suivants :

  1. Un état de lieu de la gouvernance locale.
  2. Apprécier le niveau d’applicabilité des politiques publiques.
  3. Evaluer la connaissance de la communauté et son point de vue sur les politiques publiques.
  4. Identifier les difficultés rencontrées par les autorités sur l’application des politiques publiques
  5. Dégager les forces et faiblesses et les opportunités à capitaliser pour une meilleure application des politiques publiques

 IV. Approche et Méthodologie

  1. L’investigation devrait comprendre un examen des politiques publiques en vigueur en République Démocratique du Congo notamment La politique Nationale de santé, de l’éducation, la loi portant organisation et fonctionnement des entités territoriales décentralisées, la constitution de la république etc…
  2. Le processus d’évaluation comprendra des entrevues et des rencontres avec les principales parties concernées ou susceptibles de renseigner les medias sur le dysfonctionnement des politiques dont les autorités communales, les prestataires de service de santé et éducation et la communauté. VI. Portée de l’investigation

    Les méthodes de sondage et de collecte de données.

    VII. Qualité et Pertinence

    L’investigation et la qualité des informations à collecter, à savoir est-ce que les informations recueillies abordent efficacement les vrais problèmes capables d’induire un changement sur la gouvernance locale et la vie de la communauté ?

    VIII. Mandats de l’organe de presse

    Les principales tâches sont comme suit:

    • Proposer les références de l’investigation avec une méthodologie et un calendrier détaillés ;
    • Mener l’investigation selon les méthodologies mentionnées ci-dessus
    • Elaborer le draft du projet.

    IX. Calendrier de mise en œuvre

    Les investigations sont prévues pour une durée de 10 jours au maximum et se déroulera du 15 au 28 février 2015.

    Liste minimale de documents à consulter :

  • La constitution de la RDC
  • Politique Nationale de la santé
  • Politique Nationale de l’Education pour tous
  • Politique Nationale de la jeunesse
  • La loi portant organisation des entités territoriales décentralisées

X. PROCEDURE DE SOUMISSION

La soumission des projets en réponse à cet appel se fera en deux phases :

Phase 1

Les soumissionnaires présenteront une note de concept de cinq pages maximum,
Présentant un condensé du travail attendu.

Phase 2

La note  concept sera subdivisée de la manière suivante :

  • Présentation du soumissionnaire (1 page maximum)
  • Présentation du contexte et justification de la soumission (1 page maximum).
  • Analyse du problème que le projet entend résoudre (1 page maximum).
  • Exposé sur le but et les objectifs du projet (1/2 page).
  • La méthodologie de collecte d’information
  • Description et pertinence du projet (1,5 page maximum)
  • Proposition d’un questionnaire.
  • Le calendrier
  • Coût du projet.Phase 3

    Les soumissionnaires dont les projets  auront retenues l’attention du comité  multi-acteurs composé des Leader des Réseaux ANE, des Groupes Thématiques, du Chef de Projet et des Responsables de SERACOB et NSCC seront contactés.

    DEPOT DES DOSSIERS

    Les soumissions des projets seront réceptionnées soit par email à nouvellesocietecivile@gmail.com avec copie conforme à kinshasa.drc@co.care.org ou physiquement sous plis fermé au bureau de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), sis avenue de l’enseignement n°195/196, Commune de Kasa-Vubu à Kinshasa/RDC, en prenant soin de mentionner  la référence de l’appel à proposition des projets presse.

    La date limite pour la soumission des projets  est fixée au 15 février 2015 à 16hoo.  Tous les projets  réceptionnés en dehors de cette date ne seront pas prises en compte dans le cadre de cet appel à proposition.

    NB : Afin de permettre aux soumissionnaires d’avoir une idée sur le projet Bokonzi Ya Bana Kin, le dépliant du projet est annexé à cet appel à proposition.

    Cliquez ici pour télécharger le Dépliant Bokonzi Ya Bana Kin – format PDF

E-mail : nouvellesocietecivile@gmail.com avec copie conforme à kinshasa.drc@co.care.org
Categories: Appels d'offres, la_une

Leave a Reply