Le médecin chef de zone de santé de Miti-murhesa dans le territoire de Kabare, province du Sud-Kivu, Dr Julien Buhendwa, a plaidé dernièrement pour une nouvelle campagne de distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides dans cette entité afin de lutter contre la recrudescence du paludisme. Dr Julien Buhendwa qui demande au gouvernement congolais et ses partenaires d’organiser une nouvelle campagne de distribution de ces moustiquaires, justifie cette sollicitation par le fait que celles acquises il y a trois ans ont expiré. Le paludisme est une maladie récurrente dans la zone de santé de Miti-murhesa, rappelle-t-on.

Riposte contre l’épidémie de rougeole dans la zone de santé de Kalehe

Par ailleurs, dans la même juridiction, le Programme élargi de Vaccination (PEV) vient de répondre à l’épidémie de rougeole confirmée par les autorités sanitaires dans la Zone de santé de Kalehe, signale le Bulletin d’information du bureau de la coordination des Affaires Humanitaires au Sud-Kivu, parvenu vendredi à l’ACP.

Selon la source, cette campagne de riposte a été organisée en faveur d’environ 76.222 enfants de 6 mois à 14 ans pour la période allant du 03 au 08 mars. 196 cas de rougeole ont été enregistrés depuis le début de l’année en cours dans la province du Sud-Kivu dont 105 cas dans la seule zone de Kalehe, note-t-on.

Vingt-neuf cas de cholera enregistrés dans la zone de santé de KALONGE

Enfin, Vingt-neuf (29) cas de choléra dont quatre décès ont été enregistrés depuis le 15 février dernier dans la zone de santé de Kalonge, au Sud du territoire de Kalehe, indique un rapport de l’organisation humanitaire « OCHA » publié récemment à Bukavu et parvenu vendredi à l’ACP.

Selon ce rapport, ces nouveaux cas apparus dans les aires de santé de Kashesha et Cifunzi sont dus, fait-on savoir, à la consommation d’eau impropre dans ces localités ainsi qu’à l’absence d’acteurs humanitaires œuvrant dans cette zone. L’Ong « Médecins Sans frontières » (MSF) s’est rendue dans la zone en vue de contenir la progression de la maladie à travers la prise en charge médicale et la sensibilisation des relais communautaires, avec, indique-t-on, le concours des autorités sanitaires qui ont mis en place un point de chloration d’eau à Kashasha. Au Sud-Kivu, les zones endémiques au choléra enregistrent chaque mois en moyenne six cent soixante deux (662) cas, précise le rapport.

acp

Categories: la_une, Santé

One Response so far.

  1. Krystallynn dit :

    Haahahha. I’m not too bright today. Great post!

Leave a Reply