Des personnes vivant avec VIH/Sida dans la zone de santé rurale de Punia à Kindu dans la prov s’inquiètent de la rupture des médicaments anti rétroviraux ince du Maniema, qui s’observe depuis quelque jours  a appris l’ACP auprès de certains bénéficiaires de ces produits à l’Hôpital Général Référence de Punia.

Selon la source, cette situation  persiste depuis un mois et constitue un danger, certains et un risque de rechute par suite de manque de ces produits.

Contacté à ce sujet, l’un des responsables du centre de dépistage volontaire de l’HGR/Punia, confirme que la situation est consécutive à la réception en avril dernier des ARV déjà périmés. Il a sollicité l’implication des autorités sanitaire et partenaires de ce secteur pour des solutions appropriées.

ACP

Categories: la_une, Reportage

Leave a Reply