Les personnes vivant avec handicap de la commune Kitambo, regroupées au sein de la fédération nationale des personnes vivant handicap (FENAPHACO)  ont été  sensibilisées sur le mode des transmission et la prevention de VIH-Sida, le traitement ainsi que sa prise en charge, le week-end dernier à Kinshasa a appris du Bureau de cette structure lundi à l’ACP.

Selon le coordonnateur national, de la FENAPHACO, Me Patrick Pindu, « sur 20 personnes vivant avec handicap (PVH), au moins  3 ont des bonnes informations liées au VIH et deux peuvent connaitre leurs états sérologiques. D’où l’objectif poursuivi à travers ce projet, est de contribuer à lutter contre ce fléau en vue d’atteindre d’ici 2021, une société congolaise sans sida, dans  le milieu des personnes vivant avec handicap ».

Il a saisi cette occasion pour encourager les PHV à prendre conscience de la lutte contre cette pandémie et a sollicité davantage l’appui de l’ONU sida pour étendre ce projet dans les quatre provinces ciblées, dont Kinshasa, Kongo-Central, l’ex Bandundu et l’ex Equateur.

Cette sensibilisation et dépistage du VIH/Sida dont ont bénéficié également les personnes valides qui accompagnent les PHV, s’inscrit dans le projet handicap, appuyé par l’ONU/Sida en RDC. Elle a été rendue possible grâce  aux enseignements des pairs éducateurs formés sur les questions du sida, en vue de les transmettre au PHV.

ACP

Categories: la_une, Santé

Leave a Reply