Le gouvernement s’est engagé à prendre acte des conclusions, de la 27ème journée déontologique des médecins de Kinshasa (JDK), a déclaré le  représentant du président de l’Assemblée nationale, le deuxième vice président Rémy Masamba à l’ouverture samedi de cette journée au palais du peuple.

M. Masamba a relevé que les présentes assises se tiennent à un moment critique, où les malades ne savent plus où aller pour soulager leurs peines, les médecins étant en grève.

Il a rassuré aux  participants que, l’exécutif national et l’autorité urbaine sont sensibles  à la santé de la population et ne demeurent pas indifférents face aux revendications des médecins du reste légitimes.

Il a rappelé aux médecins que l’exercice de la profession médicale nécessite une planification continue des interventions, la mobilisation des ressources, l’intensification des activités de qualité,   afin de produire des résultats fameux avec la participation active de la population bénéficiaire.

Rémy Masamba s’est dit convaincu, qu’au regard des interventions retenues  au cours de ces assises, cette évaluation permettra de dégager des axes à maintenir ainsi que le goulot d’étranglement, qui empêchent les médecins d’exercer leurs professions de manière efficace, pour assurer à la population  une prise en charge des soins de qualité.

Il a souhaité que les participants analysent avec objectivité et sans complaisance les problèmes auxquels se trouvent confronté l’Ordre des médecins.

L’autorité urbaine attend de ses assises des bonnes décisions opérationnelles, exécutoires à cours et moyens termes, ainsi que des actions correctrices à la fois efficaces et efficientes pour améliorer la santé de la population, a indiqué M. Masamba.

Il a appelé à la mise ensemble des forces, pour rendre le conseil urbain de l’ordre des médecins de Kinshasa plus performante, en prenant en compte la dimension genre, ainsi que les droits humains et la couverture sanitaire universelle.

Categories: la_une, Reportage

Leave a Reply